Cholestérol: tout avoir sur son intérêt et ses dangers

Le cholestérol suscite un grand nombre de questions depuis des années, de part son rapport avec les maladies cardiovasculaires. Dans cet article, nous vous expliquerons le rôle des « bons » cholestérol HDL et des « mauvais » cholestérol LDL. Mais également, nous vous parlerons des moyens de lutter contre l’hypercholestérolémie en adoptant une alimentation adaptée.

Définition du cholestérol et explication de son mécanisme

Le cholestérol fait partie de la famille des lipides et plus particulièrement des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques. Cet élément possède en effet un grand nombre de fonctions fonctionnelles et constructrices:

  • Il s’agit d’un constituant des membranes plasmiques.
  • C’est un précurseur des hormones stéroïdiennes comme le cortisol, la testostérone, l’œstradiol, la progestérone, l’aldostérone…
  • Une partie de sa dégradation va servir à produire les acides biliaires servant à notre digestion.
  • Il participe à la production de la Vitamine D 500, élément essentiel de notre organisme qui maintient nos os en bonne santé.
Squelette de cholestérol et principales fonctions, adn-nutrition.fr
Squelette du cholestérol et principales fonctions

Il faut savoir que le cholestérol n’est pas une source d’énergie et que toute consommation en excès favorise l’apparition de maladies cardiovasculaires et d’infarctus. Au sein de notre organisme, le cholestérol va être présent sous différentes formes: LDL, HDL, VLDL et Chylomicrons. Dans cet article, nous allons parler des formes majoritaires, c’est à dire les LDL et HDL appelés respectivement le mauvais et le bon cholestérol.

Cholestérol et santé

Le « mauvais » Cholestérol LDL :

Le LDL cholestérol est défini comme mauvais, mais il est indispensable !

  • Les LDL proviennent de la dégradation et du remaniement des VLDL (very low density lipoprotein).
  • Les LDL sont chargés en Ester de Cholestérol (CE) et l’apportent aux cellules en périphérie ( endocytose, grâce au LDL récepteur).
  • Ils assurent le transport du cholestérol du foie vers le reste de l’organisme.
  • Les cellules périphériques ont absolument besoin de ce cholestérol pour leur membrane.
  • Mais un excès de LDL conduit à augmentation des risques de maladies cardiovasculaires.

Le « bon » Cholestérol HDL :

Le HDL cholestérol permet d’assurer un système d’épuration, il régule donc le mécanisme du cholestérol. C’est pour cette raison qu’il est dit protecteur.

  • Les HDL extraient le cholestérol excédentaire depuis la périphérie.
  • Ils assurent le retour du cholestérol vers le foie.
  • Les HDL protègent des maladies cardiovasculaires.

Cas particulier de la prise de sang :

Nous allons vous expliquer quels paramètres il est important de vérifier pour votre cholestérol lorsque vous effectuez une prise de sang. Lors d’une prise de sang, on mesure le cholestérol totale, le LDL, HDL et TG (triglycéride). Pour être en bonne santé, il est nécessaire que les valeurs relevés suivent certaines règles:

  • Cholestérol total: il doit être inférieur à 2 g/L,
  • LDL cholestérol: le taux doit être inférieur à 1,6 g/L,
  • HDL cholestérol: il doit être supérieur à 0,6 g/L,
  • Triglycéride: le taux doit être inférieur à 1,5 g/L.

Ainsi, pour permettre à notre organisme d’être en bonne santé, il est important de respecter l’équilibre entre LDL et HDL, car un excès de LDL va nuire à notre système cardiovasculaire en formant des plaques d’athérome (ce sujet est développé plus bas dans cet article).

Le cholestérol sanguin provient de l’alimentation mais aussi de la synthèse dite endogène, au niveau du foie. Dans le paragraphe suivant nous allons voir les facteurs liés à l’alimentation qui ont un impact sur notre alimentation.

Cholestérol et alimentation

Les facteurs dits « aggravants »: qui augmentent le taux de LDL

  • Au niveau alimentaire, la consommation d’acide gras saturés (AGS) en excès est néfaste pour l’organisme. Une trop grande consommation d’acide gras peut conduire à l’obésité, ce qui est un facteur de risque du syndrome métabolique et des maladies cardiovasculaires. Aliments riches en AGS : les aliments fris, les graisses (de canard…), les fromages à pâte molle, le beurre…
  • Les habitudes de vie ont également leur rôle à jouer. En effet des habitudes comme le tabagisme peuvent nuire à notre organisme en participant à l’obstruction de notre système cardiovasculaire.

Les facteurs dits « bénéfiques »: qui diminue la quantité de LDL

  • Au niveau alimentaire, les acides gras monoinsaturés (oméga 9), les acides gras polyinsaturés (oméga 3) et les fibres alimentaires contribuent à diminuer le taux de LDL au sein de notre corps. De même, il est conseillé de perdre du poids afin de limiter les risques de maladies cardiovasculaires.
  • En terme d’habitude de vie, le niveau d’activité physiques et la régularité sont des éléments favorisant la diminution du niveau de LDL sanguin.

Les facteurs génétiques : leur impact sur notre santé

En effet, nous sommes tous différents et notre génétique influence notre évolution et nos maladies futures. Il existent une grande variabilité inter-individuelle, c’est pour cette raison que les régimes alimentaires et les changements d’habitudes de vie ne seront pas efficace de la même façon pour tout le monde.

L’athérosclérose et sa relation avec le cholestérol

L’athérosclérose est l’une des causes principales d’infarctus du myocarde (120 000 cas par an), d’accidents vasculaires cérébraux (150 000 victimes par an), des pathologies pouvant entraîner de lourds handicaps voire le décès. L’athérosclérose consiste en la formation, dans la paroi des artères, de plaques d’athérome : un dépôt de lipides, puis de calcaire et de cellules, qui s’entoure d’une chape fibreuse. Ces plaques grossissent dans la paroi, l’épaississant et rétrécissant la lumière de l’artère. (Source: Frm.org)

La formation de ces plaques d’athérome est dû à un excès de LDL, ce qui déséquilibre la balance LDL/HDL. Ainsi les acides gras vont s’accumuler dans les vaisseaux et vont s’oxyder. Le système va sécréter des cytokines (création d’une inflammation), ce qui provoque le recrutement de monocytes. Ils vont se différencier en macrophages afin d’absorber les LDL en excès. Dans les macrophages, il n’y a pas de système de régulation, donc ils vont devenir obèse. Formant ainsi des cellules spumeuse s’accumulant dans la paroi des artères entraînant un épaississement de la paroi.

L'athérosclérose - FFC
Paroi d’une artère

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à consulter les autres articles du site ainsi qu’à partager avec vos connaissances. Merci d’avance, on se retrouve très vite pour de nouveaux sujets !

adn-nutrition, l'alimentation à votre service !
ADN-nutrition

Oh salut 👋
Je suis ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir en avance les nouveaux articles ainsi que des conseils de qualité dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.