L’utilisation des nutriments durant un exercice physique

Durant l’exercice physique, notre organisme va consommer des nutriments (glucides, lipides et protéines) afin qu’ils soient transformer en énergie (l’ATP). Cette source d’énergie va permettre d’alimenter nos muscles et ainsi de continuer notre activité. Cependant, nous allons voir au travers de cet article que l’utilisation des nutriments va suivre un ordre précis. De ce fait, en comprenant ce mécanisme, il est possible d’adapter son alimentation à son activité physique.

Les différents types d’exercice physique :

Afin de structurer et de mieux comprendre les mécanismes mis en places, nous allons définir 3 différents types d’exercice physiques :

  • l’exercice de puissance : ce type d’exercice se caractérise par une durée allant de 0 à 3 secondes. Nous utilisons notamment cette voie lors d’activité comme le lancer de poids, l’haltérophilie, la musculation ou bien le Crossfit. Ce processus est défini comme immédiat et ultra-rapide car l’organisme va avoir besoin de solliciter les ressources dont il a besoin dès le début de l’action et sur une courte durée.
  • l’exercice de vitesse : On définit cette voie par des mouvements allant de 4 à 50 secondes. Cette tranche d’activité se place alors juste après les exercices de puissance. Les exercice de vitesse sont représentées dans des sports comme l’Athlétisme ou la natation avec des disciplines comme le 100m, le 200m, le 400m et le 110m haies. Le processus de cette voie est dit « rapide » car notre corps va puiser dans ses ressources de façon soudaine et sur une durée maintenue.
  • l’exercice d’endurance : Cette voie se caractérise par une activité supérieur à 2min et pouvant aller jusqu’à plusieurs heures. Cette activité représente les sports d’endurance comme en Athlétisme, en Cyclisme, etc. Le processus de cette pratique est établis comme agissant de façon lente mais prolongée.

Sources d’énergie musculaires lors d’exercices de puissance :

Comme dit précédemment, la puissance va nécessiter une réquisitions des ressource de façon immédiate, c’est pour cette raison que l’organisme va utiliser l’ATP préalablement stocké dans les muscles et va induire une recharge rapide de cet ATP grâce à la créatine kinase (cf mécanisme de la créatine). Tout cet ensemble de processus se produit dans les muscles, d’où l’instantanéité de l’apport en énergie.

Sources d’énergie musculaires lors d’exercices de vitesse :

Premièrement, ce type d’exercice va utiliser la voie de la créatine kinase comme les exercices de puissances. Puis le corps va entamer d’autres sources énergétique en utilisant de façon majoritaire le glycogène musculaire et d’une façon minoritaire le glycogène stocké dans le foie. Le glycogène récupéré ainsi va être réduit en molécules de glucose qui vont être dégradé en ATP par le mécanisme de glycolyse. Ce mécanisme se passe majoritairement dans les muscles expliquant de ce fait la rapidité de cet apport en ressources.

Sources d’énergie musculaires lors d’exercices d’endurance :

Comme les exercices d’endurances sont caractérisés comme étant de longue durée, l’apport en source d’énergie va s’effectuer de façon lente et prolongée. Ainsi pour subvenir à ce besoin sur le long terme notre corps va puiser dans l’ensemble de ses ressources. Il va alors utiliser les réserves de glycogène et de glucose contenus dans les muscles et le foie. Puis ce seront les réserves de lipides qui vont être utilisée en provenance des muscles, du sang et des tissues adipeux. Enfin, nous allons utiliser les acides aminées présent dans les muscles et le foie (en dernier recours et de façon minoritaire). C’est pour cette raison que les exercices de type « cardio » sont préconisé pour perdre du poids.

Résumé de l’utilisation de substrats énergétiques :

  • Plus l’intensité de l’exercice est importante, plus l’utilisation des glucides va être importante.
  • Les lipides vont être utilisés lors d’exercice de faible d’intensité mais de longue durée.
  • L’utilisation des substrats énergétiques va dépendre de l’intensité de l’exercice, de la durée de l’exercice, de l’entraînement préalable, du genre, de l’âge et du régime alimentaire.

La pratique régulière entraîne l’augmentation de la capacité à utiliser les lipides en tant que source d’énergie. D’où l’importance d’une pratique sportive régulière pour perdre de la graisse.

Notion de « crossover-concept » :

crossover-concept, adn-nutrition

Merci d’avoir lu cet article, vous pouvez retrouver également tous les informations concernant le sport ou bien les derniers articles publiés en page d’accueil. On se retrouve bientôt pour de nouvelles thématiques !

adn-nutrition, l'alimentation à votre service !
ADN-nutrition

Oh salut 👋
Je suis ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir en avance les nouveaux articles ainsi que des conseils de qualité dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.